La dévotion débordante des petites fans de Corneille

12 janvier 2006 at 8:42 11 commentaires

Corneille continue de planer sur son nuage. Actuellement en tournée, le chanteur québécois d’origine rwandaise provoque sur son passage des effusions collectives (principalement féminines) que la France n’avait pas connues depuis l’âge d’or de Patrick Bruel. Cris hystériques après chaque chanson, multiplication des bains de foule avec serrages intensifs de mains, transmissions de billets doux à l’idole…

Parents, dormez sur vos deux oreilles et laissez votre fille sortir au concert de Corneille. Ce garçon de 28 ans ne peut que forcer la sympathie. Il est athlétique, tiré à quatre épingles et affiche un sourire éclatant. Elégant et poli au point de souhaiter deux fois « une très belle année 2006 » à ses fans.

Et son public est en or : il déroule le tapis rouge et réclame en pure perte un rappel au confrère convié en première partie à l’Olympia de Paris, Lokua Kanza, un folksinger de père congolais et de mère rwandaise, tout aussi jovial et chaleureux. Ensuite, la sono diffuse les voix de Marvin Gaye et de Stevie Wonder, manière pour Corneille d’invoquer (peut-être imprudemment) les mânes des grands ancêtres de la musique soul.

Millionnaire en ventes de disques dès son premier essai, Parce qu’on vient de loin (2001), le chanteur avait jusqu’ici peiné à retranscrire à la scène son mélange hybride de guitare acoustique et de rythmique R’n’B (l’avatar contemporain du rhythm’n’blues d’antan).

BRIC-À-BRAC MUSICAL

Aujourd’hui, dans la foulée d’un deuxième album, Les Marchands de rêve, il voit les choses en grand. En préparant un album en anglais pour internationaliser sa carrière et en assouvissant en tournée un fantasme de jeunesse : une revue soul avec pas moins de huit musiciens (en chemise blanche, gilet et cravate) et quatre choristes, juchés sur des estrades et entourés de grands drapés.

En conséquence, ses chansons faussement minimalistes sont réarrangées dans la luxuriance : un violoncelle pour évoquer la tristesse, des saillies de flûte traversière qui font résonner des échos de films de blaxploitation, une trompette bouchée façon Miles Davis, des percussions à la Santana, une guitare qui se partage entre jazz, funk et espagnolades. Sans oublier une introduction (sur Toi et moi) entièrement plagiée sur le Shaft d’Isaac Hayes. Manque pourtant l’essentiel : le groove (la version soul du swing), inaccessible à un batteur qui martèle chaque temps.

Mais Corneille, avec ses aigus voilés, continue de rayonner devant ce bric-à-brac musical qui va en fait du folk au reggae. Par moments, on ne sait plus trop si on a affaire à un artiste ou à un animateur de télévision — entre « ça va ? » et « vous êtes merveilleux (ou extraordinaires) ». Il a ainsi la très mauvaise idée de convier six célibataires (de sexe opposé) à monter sur scène afin de danser un slow de camping. Ses adieux sont interminables avant qu’il ne touche enfin, avec Sur la tombe de mes gens, seul et pudique rappel du destin de Corneille Nyiungura, Tutsi à jamais privé de sa famille la plus proche.

—-
Corneille en concert à l’Olympia jusqu’au 15 janvier (complet). Le 19 avril au Zénith de Paris. Les 18 janvier et 4 avril à Lille, les 19 janvier et 11 avril à Caen, les 21 janvier et 16 mars à Orléans.

Source: Bruno Lesprit – Le Monde
Article paru dans l’édition du 13.01.06

Publicités

Entry filed under: Nouvelles.

Corneille, acte II Photos de l’Olympia

11 commentaires Add your own

  • 1. christine  |  13 janvier 2006 à 8:14

    J’y étais…effectivement les petites groupies m’ont bien agacée, mais ça n’enléve rien au talent de Corneille. Si j’avais trouvé son 2eme album un peu triste, j’ai changé d’avis avec ces orchestrations, même s’il est vrai que j’ai moi aussi reconnu un peu Isaac Hayes. Et alors ? Bel hommage. Bravo Corneille. Continue.

    Réponse
  • 2. DIENG Aurélia  |  14 janvier 2006 à 6:45

    Tout simplement sublissime! Le concert donne envie d’y retourner chaque jour! Il m’a transporté!
    Aurélia

    Réponse
  • 3. ALEXIS  |  14 janvier 2006 à 12:11

    Corneille,si tu veux avancer il faut aussi accepter le cote critique sur ton site Internet
    Moi personnellement je te dirais que ta musique n,est pas du tout beau
    Mais du coté composition c,est au moins
    Je te dirais qu,il faut te lancer vers journalisme car ta carrière artistique tant vers la fin
    Du coté de lokua kanza il chante bien tout le monde le sait
    Alors arrête de te faire un star
    Si les québécois n,aime pas ta musique c,est pas pur rien ,mais du coté français ,il aime ce que tu as vécu
    Au Rwanda n,essayez pas d,y aller car monsieur KAGAME peut t’emprisonner comme il l’as déjà fait pour ton ami musicien Rwandais qui étais au Québec Jaen paul samputu
    Kagame aimerais te voir débarque avec des million de $$$ que de ta musique qui n’est pas aimer dans ton pays

    Réponse
  • 4. Cyrielle et marine  |  14 janvier 2006 à 12:46

    Corneille est formidable je trouve que vos avis sont très radicaux!Je pense que la jalousie vous fait parler pour ne rien dire!! Son concert était encore une fois génialissimmmmmmmeeeeeeeee!! Corneille nous on t’adore continue comme ça!

    Réponse
  • 5. Bana  |  14 janvier 2006 à 8:26

    Ah ah ah les journalistes du Monde et encore ce n’est pas l’article du certaine Véronique!
    Bon, il est quand même sensé cet article. Ce qui m’énerve très légèrement c’est cet elitisme parisien qui préfère s’extasier sur des pseudos artistes de la nouvelle scène française auto-proclamés moins « populaires ». Bref, je constate qu’il y a en a qui s’interessent plus à la forme (décor, vêtements, scénographie…) qu’au fond (la musique).
    D’où un Corneille animateur (pour journalistes?) Hihi!

    Réponse
  • 6. Sistah  |  16 janvier 2006 à 5:27

    Je n’y crois pas ! Comme un précédent message, je pense qu’effectivement c’est la jalousie qui fait parler les mauvaises langues…
    J’étais pour la première fois au concert hier à l’olympia et je peux assurer à tous ceux qui n’y étaient pas et qui n’ont pas l’intention d’aller le voir qu’ils ratent certainement l’un des plus grands artistes dont un public puisse rever. cet homme est chaleureux, généreux, plein d’amour et d’envie de le partager, il chante trés bien et tient la route (pas de pause en 3h : j’en connais pas beaucoup…)et le temps passé à remercier son équipe que pour la plupart nous ne connaissons pas n’est pas inutile car sans équipe, pas de concert et pas de Corneille !
    Et moi je remercie Dieu de l’avoir envoyé sur terre et ce sera tout

    Réponse
  • 7. Sophie  |  16 janvier 2006 à 9:52

    Je suis allée au concert de corneille le mardi 10 janvier, concert sublime, on est repartis la tête remplie de rêve et de bonne chose et ça pour longtemps et corneille on va revenir te voir…. continus comme ça…. On t’adore…

    Réponse
  • 8. pauline  |  18 janvier 2006 à 9:15

    tous ces journaux sont justes des ramassis des c…! CORNEILLE est un VRAI artiste et il l’a prouvé par son 2nd album et par sa nouvelle tournée qui est magique !!!!Nous on l’aime et on est la et lui aussi depuis 4ans alors qui oserait dire que se n’est pas un artiste comfirmé ?

    Réponse
  • 9. Anaïs  |  23 janvier 2006 à 12:30

    Je voulais vraiment le dire(l’écrire )haut et fort Corneille est le meilleur!!!!Je le trouve d’autant plus génial parce qu’aujourd’hui il n’y a plus beaucoup de « vrais » chanteurs et qu’il enest tout de même un et ça,c’est vraiment admirable

    Réponse
  • 10. Corinne  |  26 janvier 2006 à 6:42

    Corneille y’re so fantastique,y’re a good artist,and a lot of people are so jalous about you;you know we love you.continue comme ça,tout travaille mérite salaire,tu bosses dure pour tes compo,ta musique avec les musiciens qui t’accompagnent dc c’est normale que la vie te récompense ainsi.God is with you

    Réponse
  • 11. alexis  |  29 janvier 2006 à 5:58

    j’ai adoré son album « parce qu’on vient de loin », j’aime le nouvel surtout parce qu’il a pensé aux femmes en disant « que le bon dieu est une femme » bien vu. Je l’ai suivi sur TEVA et aujourd’hui je peux dire que j’adore l’homme qu’il ait. Grande simplicité et d’une grande générosité. Bonne chance à corneille. J’attends d’assister à un des ces concerts.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Subscribe to the comments via RSS Feed


Bienvenue

CorneilleZone.com est un site proposant à ses visiteurs une zone web entièrement consacrée à Corneille. Les dernière nouvelles sur sa carrière, des fichiers multimédias variés, une grande collection de photographies (plus de 1000!) et différents extras comme des fonds d'écran ou des concours. Ce site espère fortifier le lien entre Corneille et ses nombreux fans. Merci de votre visite et revenez nous voir!

Annonces spéciales

Tout sur Corneille à l'Adisq!
Pour résultats, photos et vidéos de Corneille à l'ADISQ 2006.

Signer le livre d'or!
Venez en grand nombre signer le livre d'or des nouveaux mariés!

Commentaires

Maryse Uwera sur Les voeux de Corneille
mukankaka Joséphine sur Corneille s’est marié…
Une Rwandaise qui t'… sur Paris-Match: Corneille n…
Morele sur Corneille s’est marié…
marwan sur Simplement Corneille sera diff…

Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :