Créer la magie – Journal de Montréal

21 novembre 2005 at 9:10 Laisser un commentaire

Corneille dans le Journal de Montréal du 19 novembre 2005. Merci à Marie-Elen! Le scan de l’article « Créer la magie » étant un peu petit, voici l’intégral du texte.

CRÉER LA MAGIE

En trois ans et avec un seul album (Parce qu’on vient de loin), Corneille est devenu une star internationale qui vend des disques par milliers. Il revient cette semaine avec un second album, Les Marchands de rêves. Entretien.

Nous somme au Café Méliès, une des adresses préférées de Corneille à Montréal. Le chanteur montréalais d’origine rwandaise nous accorde une des premières entrevues d’une campagne promotionnelle qui s’annonce interminable.

Deux jours après notre rencontre, il s’envolait pour Paris pour enregistrer des émissions de télévision. Il sera de retour lundi à Montréal pour lancer Les Marchands de Rêves. L’album sort en magasin le jour même en France, en Suisse, en Belgique et dans les Antilles françaises.

« C’est difficile de se remmetre dans le beat de la promo. Des télés, je n’en avais pas faites depuis un an. Je me prépare donc à subir », lance-t-il, sourire en coin.

On lui rappelle le contexte du lancement de son premier album, en septembre 2002, qui était complétement à l’opposé de celui-ci. Produit par sa propre étiquette (qu’il a fondée avec son gérant), le disque est resté sur les tablettes quelques mois avant de commencer à s’envoler. Il a fallu que la France tombe sous le charme du chanteur (illisible) avant que le Québec suive le pas. Tranquillement mais sûrement, les mélodis de l’album et le message d’espoir qu’il véhiculait lui ont permis en trois ans de trouver plus d’un milion de preneurs dans le monde francophone.

Paix
Mais Corneille, 29 ans, ne se met pas trop de pression. Il n’a pas essayé de reproduire la magie du premier disque.

« Ce qui m’a aidé, c’est de comprendre assez rapidement que la magie, ça ne se reproduit pas, admet-il. Tu ne peux pas volontairement rendre quelque chose magique. Ça l’est ou ça ne l’est pas. Dans le premier album, il y a une magie et je ne sais pas pourquoi, il n’y a pas de recette pour cela. »

« Les Marchands de rêves est un album qui est différent et qui a d’autres inspirations. Il a fallu que je fasse la paix avec cette pression de vouloir ou pas reproduire la magie. Ça se passe ou ça ne se passe pas. Je n’ai pas fait cet album dans le même état d’esprit que le premier. »

Dans son premier album, Corneille parlait du drame de son adolescence (illisible). Il a été (illisible) du massacre de sa famille pendant le génocide du Rwanda avec sagesse et douceur. Sur Les Marchands de rêves, il semble avoir fait la paix avec le drame, mais il baisse aussi parfois peindre quelques pointes de rage:
Vais-je enfin pleurer de peine/Vais-je en vouloir à la terre/D’avoir laissé vaincre la haine/Vais-je vouloir leur faire la peau/À ces maudits fils de chienne, chante-t-il dans Sur la tombe de mes gens.

« J’ai été peut-être plus lucide et plus réaliste sur cet album, remarque-t-il. Je me sentais plus libre, je ressentais moins le besoin d’être neutre ou de ne pas trop m’engager. J’ai dit tout ce qui me vient en tête et haut ce que je pensais. C’est un album qui est plus moi que le premier. »

« Sur la tombe de mes gens est une chanson que j’ai écrite sur mon retour au Rwanda, poursuit-il. Et quand est arrivé le moment de passer à l’action, j’ai bloqué et j’ai fait face à mes craintes et à mes peurs d’y retourner. C’est donc une chanson qui relate tout ce que je pensais qui pourrait m’arriver une fois là-bas. »

Peur
Pense-t-il y retourner un jour?
« J’ai peur de toujours avoir peur de retourner chez moi. Je sais que les gens veulent me voir là-bas et je veux les voir également. Mais en même temps, c’est une peur qui est trop pesante pour que je l’ignore. Je repousse toujours, je trouve toujours une excuse. En écrivant cette chanson, je me suis rendu à l’évidence que j’ai peur d’y aller. »

Musicalement, Les Marchands de rêves est plus organique et plus tranquille que Parce qu’on vient de loin.

« C’est vrai que dans le premier album, il y avait plus de chansons funky, mais ça m’intéresse moins. Je préfère les ballades. J’ai envie de dire des choses et souvent il y a des messages qui passent difficilement dans les musiques très rythmées parce que ça passe moins. »

Comme son premier, il a entièrement été réalisé par Corneille lui-même. Amateur de fusions, il a intégré à certaines de ses chansons R&B des rythmes ou percussions de son pays d’origine.

« Mon plaisir c’est de mélanger les styles et les instruments qui ne se mélangent peut-être pas d’habitude pour que ça ne ressemble à rien d’autre », conclut-il.

Publicités

Entry filed under: Photos.

Corneille : « Il faut accepter de vivre ensemble » Soul acoustique – La Presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Subscribe to the comments via RSS Feed


Bienvenue

CorneilleZone.com est un site proposant à ses visiteurs une zone web entièrement consacrée à Corneille. Les dernière nouvelles sur sa carrière, des fichiers multimédias variés, une grande collection de photographies (plus de 1000!) et différents extras comme des fonds d'écran ou des concours. Ce site espère fortifier le lien entre Corneille et ses nombreux fans. Merci de votre visite et revenez nous voir!

Annonces spéciales

Tout sur Corneille à l'Adisq!
Pour résultats, photos et vidéos de Corneille à l'ADISQ 2006.

Signer le livre d'or!
Venez en grand nombre signer le livre d'or des nouveaux mariés!

Commentaires

Maryse Uwera sur Les voeux de Corneille
mukankaka Joséphine sur Corneille s’est marié…
Une Rwandaise qui t'… sur Paris-Match: Corneille n…
Morele sur Corneille s’est marié…
marwan sur Simplement Corneille sera diff…

Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :